Joints hydrogonflants

Notre offrons des joints hydrogonflants à la bentonite et des joints hydrogonflants au TPE (élastomère thermoplastique). Les joints gonflants et les pâtes gonflantes augmentent leur volume par absorption d’eau et assurent une étanchéité fiable et durable des joints de construction. Les joints hydrogonflants et les pâtes gonflantes sont appropriés pour les zones balayées en alternance par les eaux. Les joints gonflants sont toujours subdivisés en joints gonflants à la bentonite et en joints hydrogonflants à base de TPE. Les joints hydrogonflants au TPE sont très résistants aux produits chimiques et possèdent une résistance très élevée à la pression.

Joints hydrogonflants

Sous - Catégories

Joints hydrogonflants à base de bentonite

Les joints hydrogonflants à base de bentonite MASTERSTOP ont fait leur preuve depuis des années dans la technique du bâtiment, ils ...

Joint hydrogonflant haute pression

Pour rendre étanche les joints de construction et les cavités dans les ouvrages en béton. Avec une résistance testée à la pression...

Accessoires de joint hydrogonflant

Ici vous trouvez les accessoired pour les joint gonflants....

MASTERSTOP SK

est un joint gonflant autocollant à la bentonite hydro-expansif qui empêche l’infiltration d’eau. ...

Pâtes gonflantes

MasterMastic PU est une pâte gonflante, à monocomposant et libre de solvants à base de polyuréthane pour l’étanchéité des joints d...

Quel rôle jouent les joints hydrogonflants dans la construction en béton armé?

La cuve blanche est un ouvrage dans lequel le béton possède en plus de sa fonction portante la charge de l’étanchéité à l’eau sous pression et à l’eau hors pression. Les exigences auxquelles doit satisfaire ce mode de construction sont définies dans la directive WU (ouvrages en béton imperméables à l’eau) de l’Institut allemand de la technique de construction (DIBt).

L’étanchéité des joints possède un rôle particulièrement important lors de la réalisation d’une cuve blanche. Ces joints doivent obtenir une étanchéité appropriée à leur type conformément à la directive WU. Le certificat d’utilisabilité est fourni sous la forme d’un CNATG (Certificat national d’agrément technique général). La délivrance du Certificat national d’agrément fournit la preuve de la fonctionnalité et définit la plage d’utilisation pour le produit respectif.

A quoi servent les joints hydrogonflants?

Des joints hydrogonflants sont très avantageux pour l’étanchement des joints de construction. Dans ce domaine les joints hydrogonflants ont fourni des preuves pratiques depuis de nombreuses années. L’un des domaines d’utilisation les plus fréquents est le passage entre les chapes et les murs montants. Une utilisation dans les domaines mur/mur ou mur/plafond est également possible. La condition préalable est qu’il s’agisse d’un joint de construction conformément à la définition fournie par la directive WU. Des joints de dilatation ne peuvent pas être étanchés à l’aide de joints hydrogonflants. Les joints hydrogonflants sont une solution très effective en cas de tracés de joint à géométrie critique.

Le choix des joints hydrogonflants doit toujours se faire en fonction du domaine d’utilisation défini pour le produit et conformément au Certificat national d’agrément technique général (CNATG ou bien abP). Dans ce cas c‘est avant tout l’appropriation aux zones immergées ou non qui constitue un point important. L’appropriation aux zones immergées ou non est importante en cas d’ouvrages qui ne sont sollicités que temporairement par l’eau et qui sèchent ensuite. Le Certificat national d’agrément technique général contient la preuve correspondante pour une utilisation dans des zones immergées ou non (si elles existent).

Dans le cas de nos joints hydrogonflants il s’agit de profilés de joint rectangulaires avec des sections différentes, à la bentonite ou à base de TPE. Ces joints hydrogonflants sont livrés en rouleaux en fonction de la section et du matériau, avec des longueurs variables.

Comment fonctionnent les joints hydrogonflants ?

Le principe de fonctionnement de base des joints hydrogonflants est le même indépendamment du matériau. Au contact de l’eau le joint hydrogonflant augmente son volume, augmente son extension vers le béton environnant et réalise une étanchéité fiable et durable des joints.

La fonctionnalité des joints hydrogonflants dépend de leur pose appropriée et d’autres conditions marginales. Ce qui est élémentaire pour la fonctionnalité, c’est l’empêchement du gonflement précoce des profilés au contact de l’eau. Un tel gonflement précoce est provoqué avant tout par l’eau qui se trouve dans le joint de construction. Il faut aussi éviter tout endommagement des joints hydrogonflants. Une inspection visuelle aussi tardive que possible est impérative – p.ex. avant l’obturation du coffrage mural. Des profilés gonflés ou endommagés doivent être retirés et remplacés.

Comment se fait la pose des joints hydrogonflants?

Sur le béton durci de la chape le joint hydrogonflant est placé centralement dans le joint de construction. Le joint hydrogonflant doit être fixé sur la chape de telle manière que la totalité de sa surface repose sur la chape et que sa position ne puisse pas être modifiée durant le bétonnage ultérieur de l’élément mural.

Le joint hydrogonflant peut être fixé avec de la colle pour joint hydrogonflant. En cas de joints hydrogonflants à la bentonite la fixation peut également se faire à l’aide d’une grille pour joint hydrogonflant. Les profilés de la grille sont emboîtés sur les joints hydrogonflants positionnés dans le joint de construction et sont ancrés dans le béton à l’aide de clous appropriés. La fixation transmet la stabilité de la grille sur la totalité de la longueur de pose et garantit une surface d’appui intégrale. Dans la zone de jointure ou dans la zone angulaire les joints hydrogonflants sont posés bout à bout. Finalement le joint hydrogonflant doit avoir été posé dans un système bien clos. Les joints hydrogonflants doivent – indépendamment du mode de fixation – être positionnés dans l’armature avec une couverture minimum de béton au moins 80 mm recouvrant toutes les parties.

Il est important de s’assurer que le béton soit suffisamment condensé et qu’il ne présente ni vides ni nids de gravier. Lors du bétonnage de la base murale nous recommandons l’utilisation systématique d‘un mélange de béton qui résiste bien à la pénétration d’eau, qui en partie et selon le type de construction peut être nécessaire selon la directive WU. L’expérience nous prouve, que l‘utilisation d‘un mélange de béton qui résiste bien à la pénétration d’eau et en combinaison avec un bon compacteur de béton conduit à des conditions marginales suffisantes pour l’étanchement avec des joints hydrogonflants. Lors de l’étanchement il faut veiller à ne pas endommager les joints hydrogonflants avec le pervibrateur.